Arreter de fumer

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Arrêter de fumer : les trucs pour tenir le coup
Pour tenir le coup lorsque l’envie d’une cigarette se fait trop intense, chacun a sa méthode. Tour d’horizon des meilleurs trucs pour ne pas rechuter.

La période de sevrage tabagique est jalonnée de tentations. Pour éviter la rechute, il n’existe pas de méthode miracle mais plutôt une grande diversité de subterfuges. En effet, le besoin intense d’une cigarette ne dure pas plus de 3 minutes. Pour éviter de craquer face à ces trois minutes critiques, il faut varier les stratégies et recourir à des astuces.

La première de ces astuces est une simple question de logique : il faut bannir les cigarettes à la maison et tout ce qui pourrait se rapporter au tabac comme les cendriers, les briquets. Si des lieux dans la maison étaient vos « fumoirs » favoris, mieux vaut les réaménager pour qu’ils ne ressemblent plus à ce qu’ils étaient quand vous aviez une cigarette à la main. Changez les meubles de place, créez le changement pour casser les automatismes ! Quand vous vous retrouverez dans ces lieux transformés, votre cerveau enregistrera d’emblée le changement et vous aurez ainsi prendre de nouveaux repères sans cigarettes.

Vous devez aussi faire la chasse aux odeurs. En effet, la fumée de cigarette s’incruste dans tous les tissus et les moquettes. Quand vous décidez d’arrêter, faites place nette sur le plan olfactif en usant de produits aux senteurs agréables, de l’aromathérapie. Choisissez des fragrances déstressantes pour mieux vous aider à tenir.

A l’extérieur de la maison , la clé du succès repose sur le changement des habitudes également. Pour éviter de vous retrouver confronté à des situations appelant la cigarette, chamboulez vos plannings. Fuyez pour un temps les rencontres entre copains dans vos bars préférés. Vous pourrez y retourner une fois que vous serez enfin sûr de vous ! A la sortie d’un restaurant ou de la cantine, sortez vous oxygéner plutôt que de rejoindre les fumeurs à la pause café.

Autres astuces : quand l’envie d’une cigarette devient pressante, prenez un grand verre d’eau plutôt qu’un bonbon ou une friandise. Vous pourrez ainsi mieux maîtriser l’inévitable prise de poids qui accompagne l’arrêt du tabac. Evitez autant que possible tous les grignotages.

L’arrêt du tabac est l’occasion idéale pour reprendre le pas sur son hygiène de vie. Faîtes du sport, de la marche, mais aussi et surtout forcez vous à boire beaucoup d’eau et rééquilibrez vos repas.

Ne faîtes pas l’impasse sur le petit déjeuner ! En prenant des calories au lever, vous pourrez facilement contrer la cigarette de 11 heures réputée pour être coupe faim. Même chose dans l’après-midi : au bureau amenez une collation pour faire un break et tenir jusqu’au soir. Pomme, yaourt, tasse de thé… la collation doit devenir un nouveau rituel qui vous permettra d’éviter la pause café avec les fumeurs.

Enfin dernière astuce et pour éviter les rechutes: occupez vos mains quand une envie intense de cigarette se présente ! Si vous avez opté pour la cigarette électronique, prenez-en une pour remplacer le geste de la cigarette ! Dans quelques semaines, les réflexes étant oubliés, vous pourrez facilement reprendre votre vie sociale précédente sans reprendre une cigarette !

Arrêter de fumer grâce à la Méthode Subliminale
Arrêter de fumer : Le saviez-vous ?
Beaucoup d’idées reçues circulent autour de la consommation du tabac ! Quelques informations à contre-courant qu’il vaut mieux connaître pour être bien informé !

Statistiques
Selon l’INPES, plus de la moitié des fumeurs (59 %) hommes ou femmes déclarent avoir envie d’arrêter de fumer. Chaque année en France, 750 000 personnes arrêtent de fumer durant au moins un an, ce qui correspond à plus de 2 000 personnes chaque jour. La France compte environ 13 millions de fumeurs. Les fumeurs qui essaient d’arrêter de fumer seuls sont moins de 8% à tenir un an. Bon nombre d’entre eux reprendront à fumer deux ou trois ans plus tard. L’accompagnement pendant l’arrêt du tabac est donc un gage de réussite !

Questions de prix
Les prix des substituts nicotiniques ne sont pas fixes. Ils varient d’une pharmacie à l’autre. Pour acheter au meilleur prix il est donc utile de faire jouer la concurrence ! Le traitement par substituts nicotiniques coûte en moyenne l’équivalent d’un paquet de cigarettes par jour. Depuis février 2007, l’Assurance Maladie rembourse une partie des frais liés à l’achat de ces substituts. Certaines mutuelles prennent également en charge une partie des frais. En ce qui concerne les solutions médicamenteuses (Zyban®, Champix®) aucun remboursement n’est pour le moment prévu par l’Assurance Maladie. En moyenne, un fumeur économise 1800 euros par an quand il décide d’arrêter le tabac.

Tabac et grossesse
Un peu moins d’un tiers des femmes enceintes continuent de fumer durant leur grossesse, et un peu moins d’un quart fument de manière quotidienne. Depuis 1997, la prescription de substituts nicotiniques est officiellement admise pour les femmes enceintes sous contrôle médical. Fumer durant la grossesse comporte des risques pour la grossesse elle-même mais aussi et surtout pour le développement du fœtus. Généralement, un fœtus exposé au tabac par sa mère naît avec un poids inférieur de 300 g.

Tabagisme passif
Le fumeur passif respire la fumée répandue dans l’atmosphère par les fumeurs de son entourage. Le courant secondaire d’une cigarette est plus toxique que la fumée inhalée directement par le fumeur. Une femme enceinte non fumeuse qui est exposée à un tabagisme passif souffre des mêmes effets négatifs pour sa grossesse et son enfant que si elle fumait.

Risques tabagiques
Il n’existe pas de seuil au-dessous duquel fumer ne représente pas de risque. Le risque d’être victime d’un cancer du poumon dépend du nombre de cigarettes que l’on fume chaque jour, mais surtout de l’ancienneté de son tabagisme. Les personnes exposées à un tabagisme passif de longue date sont logés à la même enseigne que les fumeurs. La fumée de tabac contient plus de 4 000 substances chimiques parmi lesquelles la nicotine, des irritants, des produits toxiques (monoxyde de carbone…) et plus de 60 cancérigènes.

Arrêt et prise de poids
Le tabac brûle 8 à 10 calories par cigarette. A l’arrêt, les fumeurs prennent en moyenne selon l’INPES : 2,8 Kg pour 42 % des hommes et 3,8 Kg pour 48% des femmes. Plus d’un tiers ne prennent pas de poids lorsqu’ils arrêtent la cigarette.

ARRETER DE FUMER par Auto-Hypnose (fichier audio)
Les principaux avantages de la cigarette electronique Solucig
Arrêter de fumer : pourquoi ?
Tous les scientifiques sont formels : le tabagisme a des effets nocifs sur la santé. Cancers, insuffisances respiratoires et cardiaques, vieillissement prématuré de la peau, troubles de la sexualité et de la fertilité sont autant d’argument pour arrêter !

Ce n’est désormais plus un secret pour personne : le tabagisme est le principal facteur aggravant de nombreuses maladies. La première et la plus redoutée est assurément le cancer du poumon mais ce n’est pas la seule. La consommation de cigarette régulière favorise également le développement du cancer du larynx, du pharynx, de la bouche, du rein, de l’œsophage ou encore de la vessie, du col de l’utérus et du pancréas.

Le tabagisme est aussi un facteur aggravant dans le cadre des maladies cardio-vasculaires. En effet, le tabac abîme les vaisseaux et les artères. La circulation sanguine est gravement altérée ce qui peut provoquer des faiblesses cardiaques mais aussi des troubles de l’érection chez l’homme !

Le tabac est, on ne saurait trop le rappeler, un des principaux facteurs de risque d’infarctus du myocarde. Les problèmes respiratoires sont aussi largement répandus chez les fumeurs. Essoufflements, toux, développement de bronchites chroniques caractérisent le quotidien des gros consommateurs de tabac.

Chez les personnes à tendance asthmatique, le fait de fumer fragilise les fonctions respiratoires et accélère la survenue de crises de plus en plus régulières et de plus en plus graves. Chez les fumeurs, le risque d’accident vasculaire cérébral est multiplié par 2. Les anévrismes sont plus également plus fréquents chez les fumeurs. Le tabac aggrave aussi significativement l’hypertension.

Globalement, l’espérance de vie est réduite de 4 ans chez un petit fumeur (moins de 10 cigarettes par jour) et de 8 ans chez un très gros fumeur (plus de 20 cigarettes).

Le tabagisme agit aussi de façon très visible sur la peau. Un fumeur a le teint terne, des cernes sous les yeux, et passé un certain âge, le tabac accélère le vieillissement cutané. Les rides s’installent plus vite chez le fumeur : 10 à 20 ans avant un non fumeur. Les cheveux sont plus ternes et plus gras. Les problèmes ophtalmologiques sont également plus fréquents chez les fumeurs.

Le tabagisme est aussi responsable chez l’homme d’une baisse de la fertilité. Chez la femme fumeuse, la grossesse est plus longue a être obtenue. A ces facteurs aggravant de santé s’ajoutent des facteurs de bien être perdu. Un fumeur perd ainsi son odorat et son goût. Il perd également ses capacités d’endurance et de performance. Sa dépendance physique et psychique à la nicotinepeut aussi agir sur son moral après plusieurs tentatives infructueuses d’arrêt.

En arrêtant le tabac, tous ces méfaits s’estompent progressivement avec le temps : 8 heures après la dernière cigarette, la quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié, 24 heures après, le corps ne contient plus de nicotine, 3 mois après la toux et la fatigue diminuent. Un an après l’arrêt, le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié, les risques d’accident vasculaire cérébral rejoignent celui d’un non fumeur. 5 ans après l’arrêt, le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié. Après 10 à 15 ans l’espérance de vie redevient identique à celle d’un non fumeur.

Afficher la source de ce document en cliquant ici svp

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »